En ce soir de lundi 1er mai

Hier et aujourd’hui ont été des journées extrêmes.

Hier, je quitte avec regrets Armelle et Gérard. Je n’ai pas pu parler avec eux comme je l’aurai souhaiter.

Et le Causse Méjan s’est déroulé facilement sous nos pieds devant nos yeux étonnés. Quelle étendue à l’infinie, que nous sommes petites…

Les Adonis et les cardabelles nous font signe en passant. Regardez comme nous sommes belles !

Puis le causse laisse la place aux gorges de la Jonte. J’adore !À couper le souffle !

Ensuite, ça monte, ça monte, ça monte et nous n’en voyons pas la fin.

En route, nous passons à Meyruels et mangeons un véritable aligot. Je me fais baptiser sur les cheveux.

Nous arrivons tard à Camprieu et pique-niquons dans la chambre.

Ce matin après un délicieux petit déjeuner à l’Aubefge du bonheur, Corinne et Jean-Luc nous emmènent très gentiment au col de Montals pour nous économiser quelques kilomètres. Ils sont très sympas. Merci à eux.

A l’inverse d’hier, aujourd’hui, ça descend, ça descend avec des grosses pierres et par endroit de grosses pentes. Dur dur pour les chevilles!

Nous sommes quand même arrivées ce soir au Vigan en chambres d’hôtes « les Glycines »

Souper avec une pizza en camion et des fraises.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s